Romans

Un forum pour discuter sur tout nos romans préférés.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arwen
Nouveau lecteur


Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Bongheat (fr)
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire   Jeu 13 Sep - 4:22

Voilà une série de Livre de Jeunesse que j'ai lu.
Ils sont vraiment pas mal du tout !!

L'auteur est : Lemony Snicket

Il y a 13 volumes (le chiffre qui porte malheur ?):

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 1 : Tout commence mal

"Tout commence mal" , le premier titre de la série des désastreuses aventures des orphelins Baudelaire est un récit tragi-comique et un pastiche des mélos du XIXème où les héros sont inventifs et attachants. Du suspense, de l'aventure et de l'humour !
Les orphelins Baudelaire sont au nombre de trois :
- Violette, une fille de 14 ans à l'intelligence "scientifique", habile à inventer des machines.
- Klaus, un garçon de 12 ans qui lit sans cesse.
- Prunille, une petite qui mord tout ce qui passe à portée de dents.
Ils ont été élevés par des parents extrêmement gentils qui disparaissent dans un horrible incendie dès le début du premier épisode de la série.
Désormais orphelins, à la tête d'une immense fortune dont ils ne pourront jouir qu'à la majorité de Violette, les trois enfants sont placés chez divers membres de leur famille. L'homme qui les place est Mr Poe, un banquier un peu terne mais bien intentionné, éxétuteur testamentaire des parents Baudelaire.
Malheureusement, la richesse des enfants a attiré l'attention du cupide comte Olaf, un parent éloigné, acteur et maître du déguisement.
Dans chaque livre, les orphelins Baudelaire tentent de s'adapter à leur nouvel univers - un monastère trappiste, une communauté dans les Alpes, une péniche...- protégés par des personnes en général bien intentionnées mais complètement écervelées. Ces personnes sont également spécialistes d'un sujet particulier - le cannibalisme, les pierres précieuses, l'Egyptologie...- et ont la bibliothèque correspondante. Le comte Olaf apparaît dans chaque épisode et tend des pièges diaboliques aux tuteurs des parents, dans le seul but que les enfants soient placés sous sa protection. Comme Mr Poe n'apparaît que pour changer les enfants de maison, les orphelins doivent se servir des livres de chaque bibliothèque et de leur propre ingéniosité pour prouver que le coupable est le comte Olaf. Ce problème est accentué après le premier livre, à partir duquel le comte commence à se déguiser...

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 2 : Le laboratoire aux serpents

Violette, Klaus et Prunille s'installent chez leur oncle Monty, un homme enthousiaste et accueillant, spécialiste des serpents. II travaille dans un grand laboratoire plein de serpents en cage et doté d'une bibliothèque exhaustive sur l'herpétologie. Monty a découvert et nommé la Vipère mort-sûre du Bengale. II s'agit d'un inoffensif serpent dont Monty inventa le nom par plaisanterie, et qui se prend instantanément d'amitié pour Prunille. Très vite les orphelins s'alarment, non pas du fait de tous ces serpents mortels, mais à cause de Stephano, le nouvel assistant du professeur, qui porte un oeil tatoué sur la cheville. Les enfants tentent, sans succès, de convaincre Monty qu'il s'agit du comte Olaf. Le lendemain matin, Monty est trouvé mort, soit-disant victime de l'un des serpents les plus venimeux de la Terre, le Mamba du mal. Les orphelins, soupçonneux, étudient les livres de la bibliothèque et découvrent que le Mamba du mal étrangle ses victimes tout en les mordant ; or, le corps d'oncle Monty ne porte aucune trace de strangulation ! Ils savent maintenant que c'est bien le comte Olaf qui a tué oncle Monty. M. Poe arrive ; les enfants doivent faire vite s'ils veulent prouver que le comte Olaf est le meurtrier. Cela sera difficile, de toute façon. Le médecin relève des traces de venin du Mamba du mal dans le sang de Monty et Stephano, qui n'a été employé que deux jours, affirme ne rien connaître aux serpents. Les trois tendent un piège au comte : pendant que Violette fouille ses bagages, la toute petite Prunille ouvre discrètement la cage de la Vipère mort-sûre du Bengale et se met à crier, tandis que la vipère l'enserre et la mord. Tout le monde accourt, M. Poe s'affole, Stephano garde son calme et... fait un cours d'herpétologie dans lequel il démontre le caractère inoffensif de la vipère ! Quant à Violette, elle a trouvé dans la valise du comte la seringue et le flacon de venin qui lui ont permis d'accomplir son crime. Confondu, Stephano admet être le comte Olaf mais s'enfuit aussitôt avec l'aide du docteur, son complice...

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 3 : Ouragan sur le lac

Les orphelins Baudelaire, Violette, Klaus et Prunille, sont trois enfants charmants à l'esprit vif et au coeur d'or, mais leur vie n'est qu'une longue série de coups du sort et de calamités. Tous les récits les concernant ont de quoi fendre le coeur, et le présent épisode pourrait bien se révéler le pire de tous. Prudence, donc : pour lire ce livre, mieux vaut être prêt à affronter mille choses déplaisantes dont un ouragan, des sangsues voraces, une jambe de bois, de la soupe de concombres glacée et des cadeaux ratés, sans parler de manuels de grammaire. Pour ma part, il est de mon devoir de relater ces tragiques événements ; à toi, lecteur, de décider si tu te sens de force à les lire. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 4 : Cauchemar à la scierie

Cher lecteur, J'espère pour toi que tu n'as pas choisi ce livre en te disant : " ça a l'air drôle ; je vais me régaler ! " Si tel est le cas, un conseil : remets-le en place, et vite. Car, de tous les épisodes désolants de la triste vie des orphelins Baudelaire, celui-ci pourrait bien pulvériser les records de tristesse et de désolation. Violette, Klaus et Prunille se retrouvent à La Falotte, où leur nouveau tuteur est le patron de la scierie Fleurbon-Laubaine, et derrière chaque bûche (ou presque) est embusquée une calamité. À titre d'exemple, dans ces pages, ils vont avoir affaire à une pinceuse géante, à d'abominables casseroles, à de la fumée de cigare qui parle, à un mystérieux cas d'hypnose, à des kilos de chewing-gums et à des bons de réduction. J'ai fait serment, pour ma part, de relater jusqu'au bout les misères endurées par ces trois enfants, mais ce serment n'engage que moi. De ton côté, cher lecteur, si tu préfères les histoires moins sombres, libre à toi de choisir quelque chose de plus réjouissant. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 5 : Piège au collège

Cher lecteur, Si tu recherches un récit de collège avec des potaches qui s'en paient une tranche dans un joyeux pensionnat, il vaudrait mieux chercher ailleurs. Certes, Violette, Klaus et Prunille Baudelaire sont des enfants intelligents et pleins de ressources, qui devraient se plaire au collège. Mais ce collège-ci est assez spécial, et la vérité est que les orphelins s'apprêtent à y vivre un bien sinistre épisode. À titre d'exemple, dans ces treize chapitres, les trois enfants vont devoir faire face à une tribu de crabes malveillants, à un règlement stupide, à des châtiments sévères, à des moisissures coulantes, à de longs récitals de violon, à de redoutables tests de contrôle et au système métrique. Il est de mon devoir de passer des nuits blanches à relater l'histoire de ces trois jeunes infortunés, mais rien ne t'oblige, cher lecteur, à perdre le sommeil sur un récit triste à pleurer. Aussi ferais-tu sans doute mieux de te choisir une autre lecture. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 6 : Ascenseur pour la peur

Si tu viens de prendre ce livre, un conseil: remets-le en place. Tout comme les précédents volumes des Désastreuses Aventures, il ne contient que désastres et calamités. De quoi nourrir les pires cauchemars, si bien qu'il serait plus prudent, pendant qu'il est encore temps, de choisir une autre lecture. Au cours de cet épisode, aussi vertigineux que sombre, Violette, Klaus et Prunille Baudelaire vont affronter tour à tour un escalier obscur, un souterrain obscur, un cagibi obscur, deux cages obscures, trois initiales obscures, quatre ou cinq trompe-l'œil et impostures, sans parler d'un repas tout au saumon, ni de divers autres poissons, vrais ou faux. J'ai fait serment, pour ma part, de relater ces durs moments, afin que le public n'ignore rien des épreuves endurées par ces trois enfants, mais libre à toi, cher lecteur, d'opter pour quelque chose de moins noir. Tu y gagneras sans doute de ne pas t'endormir les yeux rouges.

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 7 : L'arbre aux corbeaux

Et voilà nos héros adoptés par une bourgade entière ! « Adoptés » ? Est-ce bien le mot ? Il semblerait que le principal intérêt d’avoir ces enfants soit qu’ils aident aux tâches les plus dures. S’il n’y avait que cela ! Mais l’endroit fait frémir : les corbeaux y pullulent, tels les pigeons à Trafalgar Square ; un redoutable Conseil des Anciens règne à coups d’interdictions : le châtiment, en cas d’infraction, est digne d’un autre temps... Mais surtout, pour les trois enfants, la petite ville est une déception : son nom énigmatique, V.D.C., laissait espérer la clé du secret qui les hante et le moyen de sauver leurs amis Beauxdraps. Or Villeneuve des Corbeaux, clairement, n’est qu’une fausse piste de plus. Mais voici qu’apparaissent de petits messages en vers qui ne peuvent provenir que d’Isadora Beauxdraps. Des poèmes codés ! Comment les décrypter ? Un arbre colossal, une fontaine insolite, un factotum fantasque (et fin cuisinier), une bibliothèque secrète, un atelier non moins secret et une montgolfière habitable - tout droit sortie d’un Magritte - complètent ce récit où chacun savourera l’ingrédient de son choix : suspense, énigme à résoudre, délices de l’absurde ou étrange poésie onirique. Si le comte Olaf réapparaît ?… Devinez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arwen
Nouveau lecteur


Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Bongheat (fr)
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire   Jeu 13 Sep - 4:32

J'ai préféré faire ça en deux post, donc voilà la suite :

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 8 : Panique à la clinique

Je te conseillerais bien de jeter ce livre à la corbeille. Mais, auparavant, tu aimerais peut-être savoir pourquoi. La raison en est qu'il relate le pire épisode à ce jour de la vie des orphelins Baudelaire - leur bref passage dans une clinique véreuse -, ce qui en fait l'ouvrage le plus sinistre jamais publié depuis l'invention de l'imprimerie. C'est bien simple, dans ce volume, tout est détestable d'un bout à l'autre : un télégramme sans réponse, une opération sans raison, des ballons en forme de cour, une rengaine à donner la migraine, des chirurgiens qui n'en sont pas et des informations troublantes au sujet d'un incendie. À l'évidence, pareille lecture n'a rien d'une partie de plaisir. Moi qui ai fait serment de narrer ce récit sans omettre un seul détail sordide, je suis bien placé pour savoir qu'il ne mérite que la corbeille à papiers, où tu l'as sans nul doute péché. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 9 : La fête féroce

Cher lecteur,
Je donnerais cher pour te recommander ce livre, mais l'honnêteté me l'interdit. L'épisode qu'il relate est non seulement féroce mais encore filandreux, cartilagineux et truffé de petits os. S'il t'est déjà arrivé de mastiquer une bouchée de viande encore et encore et encore sans parvenir à l'avaler, tu comprendras aisément ce que tu risques.
De peur de te mettre l'estomac à l'envers, mieux vaut donc t'abstenir d'une lecture bourrée d'ingrédients indigestes, du style œil de verre, boule de cristal (en verre), voyante aux vues troublantes, grand huit aux wagonnets rouillés, planche de bois instable, fausse barbe qui gratte, foule en délire et lions à jeûn.
Hélas pour moi, j'ai voué ma vie à mon enquête sur les heurs et malheurs des orphelins Baudelaire - plus de malheurs que d'heurs, par malheur. Par bonheur pour toi, rien ne t'oblige à me suivre dans cette voie austère. Et, pour t'éviter de ruminer, je ne saurais trop te recommander de lire plutôt des histoires de gentils herbivores.

Avec mes sentiments respectueux,
Lemony Snicket

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 10 : La pente glissante

Cher lecteur, Hormis les patinoires et les pistes de ski, les choses glissantes sont rarement très plaisantes - anguilles ou escaliers cirés ou certaines mains que la politesse oblige à serrer. Hélas pour eux, dans le présent volume, les enfants Baudelaire se retrouvent en terrain très glissant, expression signifiant ici qu'ils vont risquer le dérapage, expression signifiant ici qu'ils vont s'aventurer sur une pente savonneuse, expression signifiant ici qu'ils vont être affreusement tentés de jouer avec le feu. Mais d'autres horreurs que la sortie de piste guettent le trio dans cet épisode : moucherons féroces et cavernes malfamées, sinistres visiteurs et messages sibyllins, aubergine géante et piège perfide, sans parler d'une vraie débâcle, ni de l'apparition d'un revenant qui n'est même pas un fantôme. De mon côté, j'ai tout sacrifié pour enquêter sur les désastres en cascade qui sont le lot de ces orphelins. Mais rien ne t'oblige, ô lecteur, à me suivre sur cette pente, et tu serais bien avisé de laisser ce livre navrant te glisser des mains séance tenante.
Avec mes sentiments respectueux,
Lemony Snicket.

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 11 : La grotte Gorgone

Entre les deux, tout se passe au fond des mers. Recueillis à bord d'un petit sous-marin boîte à sardines, commandé par un capitaine Virelevent aussi jovial que soupe-au-lait, nos orphelins vont découvrir qu'il n'y a décidément jamais de réponse sûre à la question : « Ami ou ennemi ? » Quant au comte Olaf, même s'il n'occupe ici qu'un strapontin ou quasi, il est bien présent néanmoins et patrouille lui aussi à bord d'un sous-marin à son image. Encore une fois, les trois enfants – et leurs lecteurs – vont se retrouver face à plus d'interrogations encore qu'ils n'en avaient au départ. Rendez-vous à l'hôtel Dénouement – où qu'il se trouve. Mais rien ne nous dit encore à ce stade si, au chapitre 13 du tome XIII, nos orphelins auront droit à une (plus ou moins) heureuse fin…

Arrow Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire , Tome 12 : Le pénultième péril

Petit message de l'auteur : ...Cet avant dernier tome, le dernier paru à ce jour, est bien le pire de tous, et la première des chose à faire est de le remettre où tu l'as pris.
Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket

Arrow Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, Tome 13 : La Fin

Cher lecteur, tu viens sans doute de prendre ce livre et tu l'entames par la fin, ou plutôt par ce petit texte à la fin, à seule fin d'y détecter le fin mot de l'histoire ou cherchant peut-être à savoir si la fin est vraiment la fin, autrement dit la fin de la série qui commençait par tout commence mal. Sans pour autant être une fin de série, ce livre est en effet le dernier tome des désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, et je ne saurais trop t'en déconseiller la lecture, même si tu as trouvé le courage d'ingurgiter les douze tomes précédents. Du début à la fin, la fin n'est qu'une série d'abominations, dont une tempête du style fin du monde, un breuvage à donner le tournis et du poisson cru en bouillie, sans parler de moutons sauvages, d'une cage à oiseaux rococo et de perturbants mystères au sujet des parents Baudelaire. Je m'étais fait un devoir de relater par le menu l'histoire de ces orphelins et ma mission touche à sa fin. De ton côté, libre lecteur, tu as sans doute d'autres missions et si j'étais toi je m'abstiendrais de lire la fin, de crainte que cette fin ne m'achève. Avec mes sentiments respectueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis
Nouveau lecteur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 37
Localisation : Auvergne (France)
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire   Jeu 13 Sep - 4:37

Il est vrai que cette série est bien, quoique un peu répétitive à la longue.

Pauvres orphelins : il leur arrive tous les malheurs du monde, et cela peut paraître lassant. Mais il y a toujours une note d'humour (noir...) pour faire passer le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://isis63.unblog.fr/
Hoshizora
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 377
Age : 30
Localisation : Mont-Laurier
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire   Jeu 13 Sep - 9:00

ah cette série la ! Beaucoup d'école l'achete pour leur bibiliothque au boulot, mais je nai jamais lu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chibi Nini
Nouveau lecteur


Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 33
Localisation : Longueuil, Québec
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire   Mer 19 Sep - 18:18

J'Ai vu le film et j'ai bien aimé. Il faudrait que je puisse lire les livres un de ces quatres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chibinini.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire
» VDC et VFD????
» Carmelita Spats
» Résumé final du tome 6...
» Le petit Lutin Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Romans :: Les romans :: Romans jeunesses-
Sauter vers: